Accéder aux ressources inconscientes

Se réconcilier aves ses émotions grâce à l’hypnose

_

Des empreintes émotionnelles créées par notre cerveau

L’inconscient est situé au niveau des cerveaux limbique et reptilien. Il est localisé dans le système nerveux autonome. C’est lui qui contrôle et régule automatiquement nos organes. Il provoque la chaire de poule quand il fait froid, la salivation quand un met est délicieux. Si on nous accable de critiques, l’inconscient réagit par des émotions désagréables qui, à leur tour déclenchent des réactions physiques de stress par l’intermédiaire du système nerveux autonome. Le cœur se met à battre un peu plus vite, la tension monte, le taux de glucose dans le sang s’élève. Ce sentiment émotionnel et physique, désagréable, influence à son tour la mémoire, y laissant une empreinte négative de la personne qui nous a ainsi critiqués. Par la suite, en pensant à elle, nous revivrons encore et toujours cet incident accentuant le côté négatif de cette empreinte. Ce qui fonctionne pour le négatif fonctionne de la même façon pour les évènements positifs.

_

L’inconscient : un réservoir de ressources positives

L’inconscient est le réservoir des émotions, de l’imagination, des souvenirs, c’est aussi le lieu de tous les automatismes. Tous nos apprentissages passés sont par définition inconscients ainsi qu’une bonne partie de notre fonctionnement physiologique. Les émotions sont à l’opposé de la rationalité. L’inconscient garde en mémoire tout ce que nous avons vu, entendu, expérimenté ou appris. Cela ne veut pas dire pour autant que nous avons accès à ces informations. Les sentiments que nous éprouvons ne tombent pas du ciel, ils sont toujours liés à un incident réel. Ils ressurgissent quand nous vivons des évènements similaires.

L’hypnose peut aider à découvrir l’évènement déclenchant et à rompre le schéma de réponses négatives que nous avons mis en place devant certaines situations ou devant certaines personnes. Pour Erickson, l’inconscient est un réservoir de ressources positives, potentiel de solutions. C’est un lieu où nous puisons en permanence des réponses à nos difficultés.

_

L’hypnothérapie : une stimulation des processus naturels d’évolution

La perturbation est entretenue par la recherche effrénée et désespérée d’une solution consciente pour résoudre le problème alors qu’elle ne peut provenir que de l’inconscient. Le symptôme est un allié et non un ennemi. Le patient cherche toutes ses ressources personnelles dans ce réservoir qu’est son inconscient et les mobilise pour résoudre ce symptôme. Le travail consiste donc à libérer le symptôme, en trouver la cause et les ressources pour le résoudre.

La motivation est le plus grand moteur de changement. Le patient conserve sa liberté, sa marge de manœuvre et son libre arbitre. Il n’y a aucune intrusion psychique ni suggestion directe provenant du thérapeute. Si notre inconscient nous permet de souffrir, il nous permet aussi de guérir à condition de se trouver mobilisé dans la bonne direction. L’hypnose ericksonienne est une remise en route, une stimulation de processus naturels d’évolution provisoirement stoppés ou freinés.

Rappel : il est puéril de croire que l’hypnothérapie est magique, que tout se passe aisément et se termine toujours dans la joie. Bien des thérapies trop « confiantes » ou « optimistes » sont vouées à l’échec pour cette raison. Une psychothérapie est souvent une lutte difficile, tout praticien expérimenté le sait.