Qu’est-ce que l’hypnose ?

_

Une définition qui a changé selon les époques et les courants de pensée

Contrairement à son étymologie, l’état d’hypnose n’est pas un état de sommeil mais un état de veille, et nous disposons aujourd’hui des tracés électro-encéphalographiques pour le confirmer. C’est un état naturel rencontré plusieurs fois par jour dans la vie quotidienne. C’est un éveil confus où différentes stimulations nous parviennent : lumière, bruits, pensées, avec la sensation d’être présent ici et d’être en même temps ailleurs.

Quelques exemples d’état d’hypnose : en conduisant sa voiture (sensation d’être parfois en pilotage automatique) ; devant l’ordinateur (perte de la notion du temps) ; en regardant la télévision ; en lisant un livre ; en regardant par la fenêtre sans vraiment regarder… La liste est loin d’être exhaustive.

On observe une grande focalisation (route, ordinateur, livre, film) entraînant la perte de la notion du temps et de l’espace. Le sujet est tellement attentif à un élément qu’il se détache d’autre chose. A force de s’intéresser à un point particulier, il en oublie tout le reste.

Sait-on vraiment mieux qu’hier ce qu’est l’hypnose ?

Cette méthode de soins, vieille comme le monde, répandue dans toutes les cultures, constitue de nos jours, un champ de recherches scientifiques, expérimentales et cliniques très exploré. L’hypnose connaît des applications médicales efficaces.

De nombreux psychiatres, psychologues, médecins généralistes, dentistes, anesthésistes, chirurgiens et autres praticiens y recourent avec satisfaction. C’est donc un outil formidable, à condition de l’utiliser en connaissance de cause, après une formation rigoureuse, adaptée à des rôles professionnels spécifiques.